Le yoga n'est pas séparé de l'Ayurvéda, il serait comme un département, un de ses outils d'entretien, au même titre que l'alimentation, la méditation, les massages... Les deux disciplines sont issues d'une tradition millénaire indienne, d'un même système de pensée; ils sont non seulement complémentaires  mais étroitement liées. L'objectif du yoga et de l'ayurvéda étant d'amener un équilibre de nos énergies (parfois bloquées ou stagnantes) et de notre force vitale.
Ayur en sanskrit signifie  'vie' ou 'force vitale', veda, 'la connaissance'; il s'agit donc de la connaissance, la Science de la vie. Pour simplifier, c'est une médecine traditionnelle venue d'Inde qui considère donc l'individu dans sa globalité.
En Ayurvéda, chaque individu est constitué de 5 éléments: l'ether, l'air, le feu, l'eau, la terre dans des proportions différentes. Ce sont ces proportions, plus ou moins dominantes qui vont déterminer notre constitution (c'est à dire notre métabolisme, notre morphologie, nos traits de caractère); ces constitutions sont appellées doshas. Elles sont au nombre de 3:
Pitta (dominante feu et eau), Kapha (dominante terre et eau), Vata (dominante air et ether)
et ce sont ces doshas qui induisent des prédispositions à certaines pathologies, à certains comportements.

Par exemple, une personne très dynamique, voire hyperactive, sera plutôt Pitta et on cherchera à calmer ce feu par une alimentation , des activités adaptées à sa constitution.

L'alimentation (un proverbe indien nous dit: "Si l'alimentation est saine, nul besoin de médicaments..."), les exercices corporels et les massages ont une place majeure dans l'Ayurvéda.

 

                                              

                                                             

      Les saisons dans l'Ayurvéda

 

        L'automne

 

Traits d'union entre les saisons froides et chaudes, l'automne met parfois à rude épreuve notre adaptabilité au changement de rythme et de température. "Fall' en anglais illustre bien ce bouleversement.

L'automne st synonyme de ralentissement, la Nature amorce son voyage vers l'intérieur, les animaux préparent leur phase d'hibernation, les feuilles des arbres tombent, la sève des végétaux commence à descendre... En médecine traditionnelle chinoise, on parle d'énergie Yang (côté blanc, solaire, dynamique du symbole Yin/Yang) qui décline pour faire place au Yin, (côté noir, lunaire, la lenteur, la douceur).

En Ayurvéda, l'automne est la saison où le dosha Vata, (le vent) est dominant; ce qui induit parfois sécheresse, ballonnements, tristesse, mélancolie....Les deux organes associés à l'automne sont les poumons et le gros intestin. Dans notre pratique de yoga, il est donc judicieux de privilégier les postures qui mettent l'accent sur ces deux organes. Les postures d'ancrage et de recentrage et d'ouverture de cœur seront également mises en avant.